Courlis cendré

Numenius_arquata.jpg
Numenius arquata (L.)
oiseaux
oiseaux d'eau

Le Courlis cendré est le plus grand limicole de l’ouest Paléarctique avec une envergure de 80 à 100 cm et un bec de 10 à 15 cm. La forme nominale (C. a. arquata) présente un plumage variable, mais généralement marron clair avec de fines raies noires sur la tête, le cou et la poitrine et des taches noires plus étendues sur le dessus du corps. Son long bec incurvé, plus long chez la femelle que chez le mâle, le distingue de toutes les espèces de limicoles autres que celles du genre Numenius. En vol, une forme en V blanc est particulièrement visible sur le bas du dos. Les jeunes ressemblent à l’adulte mais avec des teintes plus claires. La mue suivant la reproduction s’étale de juillet à novembre tandis que la mue prénuptiale intervient entre février et avril. Longueur totale du corps : 50 à 60 cm. Poids : 575 à 950 g.

Il est possible d’observer le Courlis cendré en Picardie de fin février à septembre.
Ce migrateur très farouche s’envole à la moindre alerte. Son long bec courbé lui permet de fouiller le sol pour trouver insectes, vers et petits mollusques.

Il est menacé par la disparition des prairies humides, le drainage, l’intensification agricole et le fauchage précoce.

très rare
En danger critique
Les densités de nicheurs sont comprises entre trois et neuf couples pour 100 ha. Le mâle marque son territoire par un vol nuptial et des parades aériennes dans lesquelles les ailes en V forment une figure particulière. Les nids sont installés en terrains très ouverts et entourés de végétation rase. Ils sont de simples excavations dans le sol, creusées à l’initiative des mâles.
L’incubation assurée par les deux parents dure 26 à 28 jours et les jeunes sont volants à l’âge de cinq à six semaines, soit dans la première quinzaine de juin.