Vers une gestion intégrée de la forêt

Les forêts de Picardie sont exploitées depuis des siècles par l’homme qui les utilise pour la production de bois (matériau de construction, papier, énergie), la chasse, la promenade… La préservation de ces fonctions dans nos forêts repose sur un grand nombre de propriétaires privés ou publics dont l’action au quotidien permet de répondre à différents besoins. La gestion intégrée vise à trouver le meilleur équilibre.

Les modes de gestion sont adaptés à l’usage souhaité du bois : futaie pour obtenir des arbres au meilleur port ; taillis simple pour le petit bois ; taillis sous futaies fournissant du bois pour tous usages…

Orienter la sylviculture vers une gestion durable
La gestion durable de la forêt consiste à garantir la pérennité des peuplements, avec un équilibre entre production de bois, préservation de la biodiversité et accueil du public :
• favoriser la diversité des espèces, des strates et des âges des arbres, y compris dans les lisières ;
• choisir des essences adaptées au milieu naturel lors des plantations ;
• gérer l’équilibre entre les populations de grand gibier et le renouvellement de la forêt ;
• laisser les arbres morts jouer leur rôle de support d’une grande variété d’espèces animales et végétales spécifiques, tout en préservant la sécurité des promeneurs ;
• aménager des mares forestières favorables à la faune et la flore, véritables abreuvoirs pour les animaux, et offrir ainsi un espace plaisant aux promeneurs ;
• laisser des secteurs en libre évolution ;
• créer des réserves biologiques.