Réduire l'impact de l'extraction de matériaux

En raison de l’accumulation naturelle d’alluvions de granulométrie variable, les vallées inondables sont devenues des lieux d’extraction de granulats. Cette extraction, activité ancienne toujours présente (vallées de l’Oise, de l’Aisne et de la Bresle…) entraîne des altérations profondes de l’environnement.
Aujourd’hui interdite dans le lit mineur, l’extraction de granulats, sables et graviers reste autorisée dans le lit majeur. Or, les champs de gravières, surélevés, restreignent les possibilités d’écoulement pendant les crues, cloisonnent l’espace hydraulique et risquent de faire disparaître desprairies humides. Des aménagements de sites sont envisageables en plans d’eau ou par comblement. Toutefois ils demandent d’intégrer une vision globale de la gestion des eaux de la vallée. Pour l’Oise, les gisements les plus importants se situent entre Noyon et La Fère.