Préserver les arbres morts

Les arbres morts sont bénéfiques à la diversité des espèces.

La présence d’arbres morts profite à nombres d’espèces : mousses, lichens, champignons, coléoptères, espèces animales élisant domicile dans les cavités des vieux arbres...

La lente décomposition des troncs alimente le sol en substances nutritives et humus. La certification forestière garantit notamment la conservation d’arbres morts, parmi différentes pratiques de gestion. Des îlots de sénescence d’un à plusieurs hectares peuvent être laissés en libre évolution, sans intervention humaine. C’est en particulier le cas en forêts d’Halatte et de Compiègne qui constituent des réservoirs majeurs de la biodiversité forestière.