Intégrer la biodiversité aux projets de gestion hydraulique

L’implantation de digues ou de barrages écrêteurs de crue part généralement d’un bon principe : réduire les effets de la crue, protéger les biens et les personnes. Il importe toutefois de bien dimensionner les zones à protéger absolument ainsi que les secteurs d’expansion de crue à préserver.

L’enjeu est de permettre une gestion équilibrée de l’ensemble du débit de crue dans le bassin versant concerné, tout en préservant l’ensemble des services rendus : éviter notamment que le cours d’eau ne soit déconnecté des milieux prairiaux, que les secteurs inondables ne perdent leurs spécificités en étant asséchés et plus largement que le fonctionnement naturel des cours d’eau ne soit altéré.