Protéger le littoral picard

Remodelées au rythme des tempêtes ou des grandes marées, les dunes sont des écosystèmes fragiles.

Les espèces végétales varient selon le type de dune et l’éloignement du rivage : Oyat, mousses et arbustes colonisent ce milieu où le sable reste l’élément minéral prépondérant.
Si les pannes sont généralement asséchées en été, elles sont alimentées par les pluies et les nappes phréatiques lors des saisons plus humides. Ces zones humides abritent une flore remarquable et attirent de multiples espèces animales. La présence de nombreuses espèces d’insectes est non seulement favorable aux oiseaux, mais aussi à la chaine alimentaire du milieu.

De multiples actions sont mises en place pour protéger le littoral picard, même si celles-ci ne sont pas toujours facilement identifiables par le grand public.

Les dunes sont incluses dans le périmètre d’application de la loi littoral et bénéficient de mesures de protection et de gestion sur les terrains du Conservatoire du Littoral.


La reconquête des pelouses et des pannes dunaires passe par un contrôle de la végétation arbustive. Les arbustes peuvent être éliminés à l’aide de techniques telles que le gyrobroyage. Ce milieu restauré, géré par le Syndicat Mixte Baie de Somme Grand Littoral Picard (SMBSGLP), demande généralement un entretien régulier au travers d’actions tel que le pâturage, le renforcement de la présence du Lapin de garenne, le fauchage…