Triton crêté

Triturus_cristatus.jpg
Triturus cristatus (Laurenti 1768)
amphibiens

Espèce d’assez grande taille (13 à 17 cm de longueur totale), à peau verruqueuse. - Tête aussi longue que large ; tronc de section subcirculaire prolongé par une queue assez longue, aplatie latéralement, membres robustes, doigts et orteils non palmés. - Coloration d’ensemble brune ou grisâtre avec des macules noirâtres plus ou moins apparentes, face ventrale jaune d’or ou orangée maculée de grandes taches noires plus ou moins accolées (très variables), doigts et orteils annelés de noir et de jaune. La partie latérale de la tête et les flancs sont piquetés de blanc. - En période nuptiale (printemps) : cloaque du mâle bien développé de même que la crête dorso-caudale brune et fortement dentée ; cette crête présente une indentation à la base de la queue. - En phase terrestre (été) : peau foncée (face dorsale parfois presque noire) et humide. - Dimorphisme sexuel : les femelles se distinguent des mâles par l’absence de crête dorsale développée. Leur taille est généralement voisine de celle du mâle ou légèrement inférieure.

La présence du Triton crêté est liée aux mares, fossés et alentours boisés qui caractérisent le bocage : s’il vit sur terre, ce grand triton se reproduit dans les milieux aquatiques denses en végétation.
En plus d’une peau rugueuse et foncée, les mâles reproducteurs arborent une haute crête et un ventre jaune-orangé ponctué de taches noires.

peu commun
Vulnérable
L’estivation a lieu sous les pierres en période de sécheresse et on peut observer des concentrations d’individus mâles et femelles dans des zones un peu plus humides. Alors que les larves de Triton crêté sont aquatiques, les adultes mènent principalement une vie terrestre. Leur phase aquatique est limitée à 3-4 mois dans l’année, au moment de la reproduction ; ils peuvent rester dans l’eau jusqu’au début de l’été. Le Triton crêté est une espèce diurne au stade larvaire, mais il devient nocturne après la métamorphose. S’ils se sentent menacés, ils gagnent des profondeurs plus importantes. En dehors de la période de reproduction, les individus se rapprochent des berges de plans d’eau, le soir et durant la nuit.