Chevêche d'Athéna

Athene_noctua.jpg
Athene noctua (Scopoli)

La Chevêche d’Athéna fait partie des rapaces nocturnes les plus petits de France. Elle est de la taille d’un Merle noir Turdus merula mais beaucoup plus trapue. Son plumage est de couleur brun roux, elle est ponctuée de taches crème à l’exception de sa gorge claire visible lorsque l’oiseau est dressé. À l’arrière de la nuque, elle présente un ' V ' blanchâtre. Les yeux des adultes sont jaune citron avec une pupille noire alors que ceux des jeunes sont verdâtres avec une pupille plus terne. Les tarses emplumés sont blanc cassé. Les mâles sont légèrement plus petits que les femelles. Cette différence se traduit par une longueur d’aile pliée de 163 cm (158-169) pour les mâles et de 166 cm (161-173) pour les femelles. Au minimum 22 cris et chants ont été recensés chez l’espèce. Le chant le plus caractéristique étant du style interrogatif et le cri le plus typique rappelle un miaulement. La longueur totale du corps est de 21-23 cm. Le poids varie de 160 à 170 g pour les mâles et 170 à 180 g pour les femelles.

L’observation de la Chevêche d’Athéna n’est pas simple : ce rapace nocturne au regard perçant est plus petit qu’un pigeon.
La Chevêche d’Athéna affectionne les milieux ouverts de champs, haies, vergers et prairies pâturées où elle chasse, plutôt de nuit, les insectes,
petits oiseaux, rongeurs, amphibiens et reptiles.

Nichant de préférence dans un trou d’arbre, elle est menacée par la disparition des haies et des
vergers.

On dénombrerait environ 1 000 couples en Picardie (chiffre 2015).

assez commun
Vulnérable
En France, la Chevêche d’Athéna est une espèce considérée comme sédentaire. L’âge d’accession à la reproduction est d’environ 1 an. C'est un oiseau territorial.

3 à 5 œufs sont en général pondus par couple nicheur. Après une phase d’incubation de 27 à 28 jours, les jeunes s’envolent au bout de 30 à 35 jours après l’éclosion. Les jeunes sont encore alimentés par les parents environ 1 mois après l’envol. En général, l’espèce ne produit qu’une seule nichée, avec parfois une ponte de remplacement en cas d’échec de la première.

La Chevêche d’Athéna chasse à l’affût depuis un perchoir ou en vol sur place et capture ses proies au sol.